N° 007 — NFTs : Les vrais artistes et les trompeurs

DeSo News - fr
10 min readSep 10, 2021

L’activité d’achat et vente de Creator Coins demeure au plus bas en ce début de septembre. Par contre, la création et la vente de NFTs semble prendre son envol, même si ce sont en majorité les gros comptes qui bénéficient de cette nouvelle activité. Pourquoi? Parce que d’une part seuls les gros comptes ont des CLOUTs à dépenser, et d’autre part le seul intérêt des NFTs étant de pouvoir les revendre avec une plus-value, les NFTs créés par des clouters ayant une certaine notoriété sur la plateforme ont une valeur bien plus grande, indépendamment de leur valeur artistique.

On voit fleurir de nombreux artistes de talent qui proposent un choix d’œuvres de plus en plus varié même si certains styles sont nettement plus populaires, notamment les fameux « cloutpunks », portraits dont les pixels sont fortement agrandis.

Ce succès des NFTs attire forcément des créateurs opportunistes qui essaient de profiter de l’aubaine de ce nouveau marché. C’est ainsi qu’on voit aussi fleurir des NFTs qui sont fabriqués à base de copié-collé d’œuvres existantes glanées sur la toile.

Nous allons vous présenter régulièrement sur Cloutzine des NFTs qui méritent d’être mis sous les projecteurs, que ce soit pour leur créativité, ou pour dénoncer certaines « tricheries ». Ces « tricheries » ne sont pour la plupart pas illégales mais elles peuvent tromper des acheteurs crédules.

LES VRAIS ARTISTES

Photos de Polygram: excellent site pour rechercher des NFTs de Bitclout.

@10past9

« Je m’appelle Andrew Wong, alias 10past9. Je suis originaire de Hong Kong et j’ai déménagé à New York il y a environ 5 ans.

J’ai commencé à travailler avec des boîtes en carton comme une activité amusante avec mes enfants, une échappatoire au confinement obligatoire pendant la pandémie de COVID-19. Ce jeu s’est transformée en passion alors que j’explorais le potentiel de ces dessins et modèles découpés en des formes plus complexes. Utilisation de motifs de papier cartonné dans les motifs des traits du visage de mes sujets.

Mon travail transforme avec élégance des matériaux simples en portraits complexes, des sculptures en relief aux lignes profondes, des surfaces cachées, des ombres articulées et des teintes lumineuses à explorer par le spectateur.

Je suis titulaire d’un baccalauréat en design de mode de la Parsons School of Design. »

@Antomy

« Je m’appelle Raedel. Je suis des Philippines.

Je fais des katanas en bois, basés sur des dessins animés Japonais).
Je vais bientôt lancer une nouvelle série de NFT basée sur les paris.
Je suis le créateur de @Thumby. »

@ChildofTheDice

« Je m’appelle Aaron. J’ai 20 ans.

Lieu : Italie.
Profession : Étudiant.
J’ai commencé à dessiner à partir de 5 ans.
Mon style NFT est toujours de diversifier chaque dessin.
Child Of The Dice est mon premier projet NFT. »

@CloutDragons

« Je m’appelle Mourkus Gawergy, mais on m’appelle Mark. Je viens de LA.

En fait, je ne suis pas un artiste professionnel. Je ne dessine pas du tout lol. Ce que je fais, c’est du game design.

J’ai un artiste qui dessine les dragons pour moi une fois que je les ai conçu et et que je lui ai donné des instructions pour que les dragons soient vraiment cool. Je suis donc vraiment le cerveau derrière CloutDragons, mais je ne dessine pas moi-même les dragons.

Mon expérience en termes d’art est la conception de jeux. J’ai une entreprise appelée App Gods et je travaille actuellement sur la conception d’un jeu vraiment cool pour mobile. Comme je ne suis pas dessinateur, je conçois le jeu, puis j’engage des artistes pour créer les dessins et leur donner vie.

J’ai un autre nouveau projet déjà en cours d’exécution appelé @CertifiedLoverBoy. »

@Cryptoginger

« Je m’appelle Hanne. J’ai 35 ans et je vis à Oslo, en Norvège.

Je ne suis pas une artiste professionnelle
J’étais une enfant douée pour le dessin, mais j’ai arrêté quand je suis devenu adolescente. Quand j’ai réalisé que j’étais autiste, j’ai commencé à m’intéresser à mon enfance pour trouver le vrai moi après 20 ans de vivre avec un masque.

Les 4 dessins principaux que j’ai réalisés jusqu’à présent ont trouvé acquéreur sur BitClout.

Mon style est très rêveur, trippant et reflète mon esprit autiste. Mes dessins racontent toujours une histoire qui est importante pour moi. J’exprime beaucoup de mes opinions à travers mon art, que je ne peux ou ne veux pas exprimer.

Je suis en train de terminer ma plus grande pièce jusqu’à présent. Je la soumettrai au prochain NFT showcase.

Il s’agit de ma première véritable œuvre d’art sur le thème de BitClout. »

@fazliKesgin

« Je m’appelle Fazli Kesgin. Je suis un artiste professionnel en Turquie.

Je dessine depuis que je suis très jeune.
Ma formation a toujours porté sur les arts visuels. J’ai étudié au conservatoire des beaux-arts.
J’étudie actuellement à l’Université des Beaux-Arts Mimar Sinan, à Istanbul.

Pour l’instant, je travaille sur le développement de mon projet @CloutCardLeague. »

@CloutCardLeague

Fazli Kesgin (voir @fazliKesgin plus haut), a lancé un projet de NFT sympa : il dessine des portraits de Clouters, sous forme de cartes à collectionner, et les transforme en NFT.

Il crée une série de 10 éditions pour chacun, et l’enchère minimum est d’environ 10 $.

Fazli explique : « Si vous voulez une carte à vous, j’ai juste besoin de vous faire confiance et de croire que vous me soutiendrez. Je demande aux personnes dont je dessine les cartes d’acheter au moins un NFT et de reclouter son portrait. »

@haun

« Je m’appelle Graeme Haunholter.

Je suis un architecte et photographe canadien. Mes photographies ont été publiée et exposée internationalement. Je m’intéresse à la création d’œuvres qui évoquent un sentiment de silence. Dans une tentative de produire quelque chose à la fois minimaliste et surréaliste, je me concentre sur la capture de la simplicité de la couleur et de la forme. »

@KingShark

« Je suis KingShark des Philippines.

J’ai commencé à faire des dessins quand j’étais en CM1 et maintenant je pratique les arts numériques.
Dès que j’ai eu l’opportunité d’avoir un smartphone, j’ai commencé à créer des logos, notamment pour les jeux.

Et puis un jour, un de mes amis m’a présenté Bitclout et j’ai très ça intéressant. À travers cela, j’ai également essayé de créer d’autres formes de dessins en formats vecteur ou pixel.
Bitclout fait ressortir le soi artistique. L’esprit artistique libéré dans la vraie vie.
Je prépare de nouveaux NFT KingShark. »

@MeredithMarsone

« Je m’appelle Meredith Marsone et je vis dans une petite ville balnéaire en Nouvelle-Zélande.

Je suis une artiste professionnelle depuis 2013. J’ai commencé à dessiner quand j’étais petite. J’ai grandi avec des frères et sœurs beaucoup plus âgés que moi et donc je devais trouver des façons de me divertir seule. Alors j’ai beaucoup dessiné.

Je suis allé à l’école d’art dès la sortie du lycée et je n’ai pas arrêté de peindre depuis.

Mes NFT sont principalement des peintures améliorées, même si j’ai également commencé l’illustration et le dessin avec Procreate.

J’ai trois projets en cours en ce moment. Mon projet BC @Foxen a deux séries épuisées, @bleep arrivera bientôt et je travaille sur un projet dérivé d’Opensea. »

@MikeNFT

« Je m’appelle Michael Liversage. Je vis actuellement en Floride.

J’ai étudié l’illustration technique et générale au Falmouth College of Art au début des années quatre-vingt. J’ai travaillé professionnellement en tant qu’artiste (beaux-arts et commercial) pendant 35 ans.
J’ai commencé à dessiner très jeune et après l’université, j’ai travaillé dans l’industrie automobile et aéronautique en produisant des illustrations techniques.
J’ai également travaillé en tant qu’illustrateur indépendant et à travers des galeries en tant qu’artiste.

J’essaie toujours de définir une direction NFT bien que le travail numérique ne soit pas nouveau pour moi; j’ai commencé avec Photoshop vers 1993.
J’ai beaucoup de nouveaux projets NFT. Mes principaux sur Bitclout sont #MachineHeads et #ArtDestruction. »

@Mirina

« Je m’appelle Irina. Comme mon nom de famille commence par M sur Bitclout, tout le monde me connaît sous le nom de Mirina.

Je vis à Moscou. Je ne suis pas une artiste professionnelle mais j’ai toujours eu un potentiel créatif. J’ai toujours dessiné à l’école, puis j’ai étudié pour devenir créatrice de mode à l’université, plus tard j’ai maîtrisé Photoshop et travaillé pour des photographes. Tout ce que je crée sort spontanément.
Depuis que j’ai 2 enfants — j’en allaite encore un — je n’ai pas toujours le temps. Mais tout est encore à venir. Mon projet dédié au développement des enfants avec besoins particuliers “Salomka” est maintenant temporairement suspendu. Je suis heureuse d’avoir pu faire connaissance avec de nombreux créatifs étrangers grâce à Bitclout. Ils m’inspirent. »

@PhilippeMeunier

Je m’appelle Philippe Meunier. Je suis artiste à Tahiti, en Polynésie Française.

Depuis tout gosse, j’ai toujours aimé dessiner. Après le lycée, j’ai fait deux ans d’études universitaires en publicité et communication et j’ai créé mon agence de publicité. J’utilise Photoshop depuis la fin des années 70 et je peins aussi quand l’inspiration me prends .
Je suis maintenant à la retraite ce qui me permet d’investir une grande partie de mon temps sur Bitclout.
Je crée trois types de NFTs: des portraits, une bande dessinée nommée La vie trépidante de Mister Clouter (@MrClouter), et un nouveau personnage nommé Al Cloutone (@AlCloutone).

LES TRICHEURS

@TheAdityaSingh a récemment partagé cette citation de Léon Tolstoï: « Soyez mauvais, mais au moins ne soyez pas un menteur, un trompeur! ». Je crois qu’elle colle tout à fait pour introduire le sujet des créateurs de NFTs qui trichent en faisant des copiés-collés d’œuvres piochées sur la toile.

SIGNATURE ABUSIVE

@IZY est une des Clouters les plus productive de Bitclout en terme de NFT. Cependant, elle utilise énormément d’œuvres glanées sur la toile qu’elle modifie selon ses besoins. Sur cet exemple, elle dit qu’il s’agit d’un « portrait personnalisé » d’un musicien qui fait parti de ses investisseurs. En réalité, elle s’est contenté de noircir le haut du visage et d’effacer la fossette du menton d’un portrait du peintre Caravaggio « Le joueur de Luth ». Et elle a ensuite ajouté sa signature, incitant les acheteurs potentiels à penser que sa contribution à l’œuvre est significative. Ce qui n’est pas le cas.

Autre exemple: Elle a collé la photo de @MarioNawfal sur un auto-portrait du peintre français Auguste Vinchon, elle a ajouté quelques reflets et a à nouveau mis sa signature sur l’œuvre.

@BrokenAnubis est une série de NFT créée par @Digitalize.

Le créateur du personnage Anubis utilise pour ses NFTs des images disponibles sur des banques d’images comme Vecteezy.
Quand on lui fait remarquer, il répond:
« Oui, mon projet est le personnage Anubi et j’utilise des images gratuites pour les costumes et les décors.”
Mais le problème c’est le personnage Anubis est lui aussi téléchargé sur internet.
Le créateur ne dessine rien. Il se contente d’assembler des images existantes.

@imonurohila, le créateur de la série de NFTs nommée « kittyworld » utilise lui-aussi des illustrations disponibles dans des banques d’images en ligne.

Les dessins originaux, réalisées par l’illustratrice Caramelina sont disponible sur le site iStock by Getty.

DU VOL PUR ET SIMPLE

@ShickCoin quant à lui ne s’embarrasse même pas de faire aucune modification ou adaptation. Il copie les œuvres d’artistes talentueux et les publient telles quelles en prétendant qu’il en l’auteur.

L’auteur des originaux est l’artiste iraquien Husam Wleed (Instagram: 7usam86).

Michael Jordan.
A gauche le NFT de @ShickCoin.
A droite le dessin original de Bob Smerecki, illustrateur basé à Brunswick, OH, aux États-Unis.

Nous avons publié d’autres NFTs trompeurs dans le CloutZine numéro 005.

Comme ce numéro nous a demandé beaucoup de recherches, nous ne publierons pas les rubriques habituelles:
La vie trépidante de Mister Clouter et Les aventures d’Al Cloutone. Elles seront présentes dans le prochain numéro.

LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO !

Nous espérons que vous avez apprécié ce numéro. N’hésitez pas à investir dans @CloutZine.!
Rédaction et dessins: @PhilippeMeunier

CloutZine est aussi publié sur le site Clouters.net.

--

--

DeSo News - fr

Le magazine de Bitclout.com 🇫🇷par Philippe Meunier. In English 🇱🇷: https://desonews-en.medium.com/. Em Português 🇵🇹🇧🇷: https://desonews-pt.medium.com/