N° 008 — NFT: Nous avons besoin de règles d’éthique

DeSo News - fr
9 min readSep 20, 2021

Faux comptes, faux artistes, copiés-collés d’œuvres téléchargés sur le web, mêmes NFT vendus sur plusieurs plateforme différentes, éditions soit disant uniques mintées plusieurs fois: on a vraiment besoin de règles d’éthique. Cette activité est toute nouvelle, pas seulement sur Bitclout mais aussi sur les autres plate-forme de sorte que le cadre juridique pour règlementer les créations et les ventes fait actuellement défaut. Espérons que les administrateurs de Bitclout auront à cœur à mettre en place des règles. pour limiter les tricheries

Heureusement, il y a aussi de nombreux artistes de talent qui agissent avec fair-play. Nous vous en présenterons une sélection dans chaque numéro de CloutZine.

Un vendeur de NFT qui se fait passer pour un artiste connu

Un membre de Bitclout nommé @vangoth_ncl a usurpé l’identité d’un artiste connu pour créer des NFTs.

Les dessins originaux sont créés par un artiste nommé vangoth_ncl basé à New Castle, au Royaume Uni qui a 13.200 abonnés sur Instagram.

L’artiste a confirmé qu’il n’a pas de compte sur Bitclout et que la seule plateforme qu’il utilise pour ses NFT est Opensea.

Vangoth: « Hé Philippe, ouais non ce n’est pas moi du tout ha! merci de m’avoir fait savoir que c’est là-bas; la seule plate-forme que j’utilise est Opensea donc le compte Bitclout n’est malheureusement pas du tout moi. Juste quelqu’un qui se fait passer pour moi. »

AndoraArt vend des NFT créés par d’autres artistes

@AndoraArt se dit artiste vivant à Barcelone, en Espagne. Elle vend pourtant des NFT créés par d’autres artistes et en vente sur d’autres plateformes.

A gauche le NFT vendu par @AndoraArt. A droite le NFT créé par Gala Marissa, en vente sur la plateforme Markersplace.

A gauche le NFT vendu par @AndoraArt. A droite le NFT créé par Dunja Jung, en vente du la plateforme Makersplace.

A gauche le NFT vendu par @AndoraArt. A droite le NFT créé par Ruslan Bolgov, en vente sur la plateforme Makersplace.

Un NFT “unique” vendu plusieurs fois

La valeur d’un NFT dépend grandement de sa rareté. Une édition unique a bien plus de valeur qu’une édition multiple de la même image.

Pourtant, nous avons vu certains artistes créer un NFT unique à partir d’une image, puis créer à nouveau d’autres NFT à partir la même image. C’est une mauvaise surprise lorsqu’un acheteur se rend compte que son NFT qu’il croyait unique a été fait en plusieurs exemplaires.

C’est une mésaventure qui est arrivée deux fois à @PhilippeMeunier: « Lorsque j’ai contacté les créateurs, l’un deux a accepté de me rembourser une partie du prix payé et l’autre a refusé, disant qu’il n’est écrit nulle part que c’est interdir de faire ça. »

En réalité, lorsqu’un créateur mint un NFT, il a le choix, dans la configuration, entre « Single édition » et « Multiple edition ». S’il veut créer plusieurs NFT de la même image, il doit choisir « Multiple edition ». Ainsi les clients potentiels savent qu’il existe plusieurs exemplaires du même NFT, numérotés #1, #2, #3, etc. et que par conséquent il ne sera pas aussi rare qu’une édition unique.

Il n’est donc pas fair-play de créer plusieurs éditions uniques à partir de la même image qui porteront toutes le numéro #1.

Le même NFT vendu sur plusieurs plateformes

Il arrive aussi qu’un créateur mint la même image sur plusieurs plateformes de NFT différentes. Faisant perdre à ce NFT sa rareté et une grande partie de sa valeur de revente. Bien entendu, lorsque les acheteurs s’en rendent compte, ils demandent réparation au vendeur et la réputation du créateur s’en trouve entachée.

Le même NFT vendu sur deux plateforme différentes: à gauche sur Solana, à droite sur Bitclout.

C’est une tricherie que @FUCKEDUPCATS a dénoncé après s’être rendu compte que le même NFT était en vente sur Bitclout et sur la plateforme Solana.

Le créateur a commencé par se défendre en disant que ses acheteurs étaient au courant, puis il a fini par reconnaître sa faute et a promis de dédommager ses 16 acheteurs.

QUELQUES ARTISTES SOUS LES PROJECTEURS

@Knights_of_Clout

« Bonjour, je m’appelle Duncan Wilson et je suis basé au Royaume-Uni (juste à l’extérieur de Southampton).

Je suis un artiste professionnel. Je travaille comme responsable du design pour une société de développement spécialisée dans la gestion des identités et des accès.

J’ai une petite équipe de concepteurs visuels et UX avec lesquels je travaille pour créer des produits.

J’ai suivi une formation d’artiste et je considère donc mes projets personnels comme une pratique « professionnelle ». J’essaie de les maintenir aux mêmes normes que le travail que je produis dans mon boulot.

  • Quand as-tu commencé à dessiner ?

Je pense que je m’y suis vraiment mis vers l’âge de sept ou huit ans. Je me souviens avoir rempli de bandes dessinées les carnets de croquis bon marché des supermarchés. La plupart d’entre eux étaient centrés sur des robots géants combattant dans l’espace. J’ai découvert la bande dessinée britannique 2000AD à la même époque ce qui m’a vraiment inspiré pour continuer à dessiner.

  • Quel est ton parcours en termes d’art ?

J’ai suivi une formation en beaux-arts spécialisée en recherche visuelle, c’était axé sur les médias temporels tels que le cinéma, la photographie et à l’époque le nouveau domaine de l’art numérique. Après avoir quitté l’université, je suis passé aux « nouveaux médias » en concevant du contenu en ligne pour des propriétés de divertissement bien établies. À partir de là, j’ai travaillé pendant un certain temps en tant que concepteur de jeux avant d’évoluer dans l’espace IAM.

  • Comment définirais-tu ton style NFT ?

Je pense que le projet Knights of Clout est un style cartoon assez graphique et épuré. C’est quelque chose que j’ai perfectionné au fil des ans. Je pense que le style est très narratif. Il se prête à l’animation et à d’autres formes de développement de propriété intellectuelle.

  • As-tu des projets de nouveaux NFT ?

Je suis très déterminé à développer davantage les Knights of Clout. C’est le tout début avec eux avec beaucoup de possibilités non seulement pour de nouveaux personnages, mais aussi pour de nouveaux types de mécanismes dans lesquels les déployer — et étendre leur univers. Je commence l’élaboration d’un système de cartes à collectionner pour eux. Ce serait incroyable pour les propriétaires de Knight d’utiliser et de modifier leur personnage via une plate-forme TCG. Je pense que la plate-forme BitClout est l’endroit idéal pour ce genre d’opportunités. »

@Foxen

« Je m’appelle Meredith Marsone et je suis la créatrice et artiste derrière Foxen.

Je suis une artiste professionnelle travaillant dans la peinture à l’huile et plus récemment les pixels ! Depuis que je me suis impliqué avec les NFTs, Foxen a été un projet d’amour et d’enthousiasme avec @JDArmstrong qui collabore à l’écriture de Foxen. Ensemble, nous créons un personnage capable de revisiter différentes personnes de Bitclout et de faire de commenter de façon ironique les événements actuels autour de la plate-forme.

Autres projets. Je dessine actuellement un dérivé pour des artistes connus de Frogland.io Notorious Artistes pour Opensea et j’ai quelques autres choses sous le coude. La vie d’un artiste NFT est large et variée dès qu’on s’implique dans quelques communautés. Je suis tellement reconnaissante pour toutes les opportunités qui se présentent à moi. »

Meredith a aussi un compte personnel- @MeredithMarsone — sur lequel elle présente ses peintures dont elle fait des NFT.

@Arkham

« Je m’appelle Arkham de Floride, USA.

Je ne suis pas un artiste professionnel. Dessiner est pour moi un passe-temps et une passion.
J’ai commencé à gribouiller pendant la première année de mon université via quelques outils graphiques.
Aucune expérience en tant qu’artiste, j’étais juste intéressé, alors je me suis lancé.
Je ne pratique pas un style spécifique, j’aime faire des NFT qui intéressent les gens et ajoutent du plaisir à la communauté. L’un de mes projets est @ballsies.
En dehors de mes NFT existants, je viens de lancer @cloutphuck. »

@CompulsiveDoodler

« On m’appelle K.M. et je viens du Maine, aux États-Unis.

Je suis un gribouilleur professionnel. Je fais ça depuis que je sais tenir un crayon.
Mon expérience artistique a été dans les cartes et les affiches de concerts pour les groupes que je connaissais.

Mon inspiration est tout ce qui est dans l’instant.
Les griffonnages sont fluides.
Il est peut qu’il y ait des collaborations avec d’autres membres de BitClout dans l’avenir.
Rien de griffonné dans la pierre pour le moment. »

@NataliArt

« Je m’appelle Natali. Tout commence par le café, c’est ma passion.
J’ai ma propre boutique en ligne qui vend du café et des produits biologiques en Ukraine.

J’aime la photographie, je ne suis pas une artiste professionnelle.
J’ai juste essayé de faire un portrait en 3D, et quand @Craig a acheté mes tirages, j’ai pensé que si quelqu’un comme ça achetait mon travail, peut-être que d’autres aimeraient aussi mon art. Je lui en suis très reconnaissante.

Aujourd’hui est mon 170e jour sur BitClout et j’ai deux projets ici :
- @kavilshop est mon compte café ;
- @NATALIART est un projet NFT et caritatif.

Maintenant, 3 de mes NFT sont parmi le top des BitClouters : @Craig, @TiffanyATrump , @Dharmesh, @MechellLord et vous pouvez les consulter dans leur galerie.

Je suis très reconnaissante pour leur appréciation de mon art. Cela signifie beaucoup pour moi.

@NATALIART n’est pas seulement un projet NFT, mais j’y associe également une association caritative. J’envoie 10% de la vente de chaque NFT à une œuvre caritative.
Mon rêve est de faire évoluer l’association caritative sur BitClout.

Je pense chaque jour à de nouvelles idées de NFT et je prévois de démarrer un autre projet dans un avenir proche. »

@Puppetie

« Je m’appelle Miguel, je suis étudiant et je suis des Philippines.
Je dessine tous mes NFT. Parfois, j’intègre également des suggestions de mes amis et de ma famille dans mes œuvres d’art. »

  • Quel est ton parcours en termes d’art ?

« Mon frère aîné et mon cousin pratiquent le dessin de portraits et j’adorais les voir faire quand j’étais enfant. J’avais l’habitude de dessiner des personnages de dessins animés au dos de mon cahier quand j’étais à l’école primaire. Ensuite, mon ami m’a convaincu de rejoindre Bitclout car je peux publier mes œuvres et gagner des supporters. Bitclout me motive à améliorer mes compétences en art. »

  • Comment est venue l’idée/l’inspiration de votre série NFT ?

« L’un de mes passe-temps préférés est de regarder des vidéos de marionnettes en ligne et j’ai eu l’idée de transformer mes personnages préférés en art numérique ressemblant à des marionnettes. »

  • As-tu des projets de nouveau NFTS ?

« Je prévois de me concentrer sur ce projet pour l’instant car je suis aussi un peu occupé par mes études, mais j’ai d’autres idées en tête que je pourrai, espérons-le, partager à l’avenir. »

LES AVENTURES D’AL CLOUTONE

Le NFT d’ACloutone N°003 est disponible sur le compte Bitclout @AlCloutone.

LA VIE TRÉPIDANTE DE MR. CLOUTER

Le NFT de Mr. Clouter N°008 est disponible sur le compte Bitclout @MrClouter.

LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO !

Nous espérons que vous avez apprécié ce numéro. N’hésitez pas à investir dans le token de @CloutZine.!
Rédaction et dessins: @PhilippeMeunier

CloutZine est aussi publié sur Clouters.net

--

--

DeSo News - fr

Le magazine de Bitclout.com 🇫🇷par Philippe Meunier. In English 🇱🇷: https://desonews-en.medium.com/. Em Português 🇵🇹🇧🇷: https://desonews-pt.medium.com/